7 collages textiles pour 7 cartes de même style et inspiration

Il parait qu’en France, les gens n’écrivent plus -et nous, créatrices de cartes savons bien que c’est faux en ce qui nous concerne…Je pense à cette phrase de Christiane Singer que j’ai tant lue et aimée…

« Quand il n’y a plus rien, il n’y a pas la mort et le vide comme on le croirait.

Quand il n’y a plus rien il n’y a que l’AMOUR;

ce n’est pas un sentiment, c’est la substance même de la CREATION ».

1- Créé et éditéDSCN3867

Des chutes de tissus anciens ( de brocante), des chiffres de collégiens, des bouts de dentelle, des boutons, des bouts de canevas, des lisières, des « gri-gri de pieds de biche »; c’est très creatif de  récupérer dans le sac de toutes petites chutes, de composer, de tenter, de placer, de déplacer, de piquer…puis d’envoyer; c’est du véritable patchwork!

ParisDSCN3868

3-Benodet: et parfois, quelques points de broderie…

DSCN3869

4-Olivier autour d’un chemisier ancienDSCN3870

 » L’ imagination jouit surtout de ce qui ne lui est pas accordé ,

car elle seule possède l’ éphémère en totalité.

Cet éphémère est la carrosserie de l’ éternel… »

 

                                                                                René Char

5- Deauville

DSCN3871

6-Copyright

DSCN3872

Cette carte 6 ci- dessus comporte un croquet qui a été relié  par ma maman par un point de dentelle; j’aurais eu de la peine à jeter cette relique…je l’offre donc à celle à qui j’écris.

7-Fil à fil. avec une étiquette de vêtement

DSCN3873

A vendredi qui rime avec broderies

Tout un panneau brodé et un hommage à un licier!

Publié dans Cartes, collage textile, Divers | Marqué avec , , , , , | 21 commentaires

Il était une fois mère Brimborion……..

S’il y a une chose que je ne refuse jamais de faire, c’est lire des contes à des petits- enfants; j’adore!!! Parfois, ce sont les livres que j’ai aimées enfant, parfois, ceux de mes propres enfants, ou des nouveaux… J’ai trouvé Mère Brimborion ( d’ Alf Proysen, traduit par Anny Le Pollotec).

Ce sont les quinze aventures d’une aimable vieille dame, qui vit heureuse avec son mari. De temps en temps, on ne sait pourquoi, elle devient aussi petite qu’une cuiller à thé… Mais, au fond, ça l’amuse.
Elle en profite pour séduire un ours, devenir la reine des pies, jouer des tours à ses relations et taquiner un peu son époux. Être à la fois grand-mère et lutin, ça met du piquant dans la vie ! Grand-mère et conteuse, c’est  LE bonheur!DSCN3711

La conteuse que je suis met souvent en scène l’histoire contée; pour ce livre, je me suis inspirée d’Il était une fois le monde féérique de Tilda de Tone Finnanger. Un brimborion réalisé en un rien de temps (euh, plus c’est petit, plus c’est difficile!).. un élément déco tout mignon, une part de rêve, une autre d’enfance:

… » de simples petits bouts de bois de mes cabanes d’ enfant « . 

Jean-Michel Maulpoix

J’ai même couronné l’humble Mère Brimborion:DSCN3713

« Le théâtre n’est pas le pays du réel; il y a des arbres de carton, des palais de toile,  un ciel de haillons, un soleil qui sort de dessous terre. C’est le PAYS DU VRAI; il y a des cœurs humains sur la scène, des coeurs humains dans la coulisse, des cœurs humains dans la salle » (Victor Hugo)DSCN3715

Mère Brimborion parfois enlève sa couronne de fée du thé ; espiègle, elle orne ses cheveux paille d’ une simple fleur….celle qu’elle pourrait aussi bien habiter!

   DSCN3722

Si vous m’en croyez :ne marchez pas sur les fleurs, regardez avant de boire votre thé………A mercredi soir!

Publié dans Bricolage, Couture patch, Divers | Marqué avec , , , , , | 18 commentaires